L’œuf qui roule

Les poules d’Hubert Biltault consomment librement insectes, vers, et végétaux et sont déplacées tous les 10-12 jours pour trouver à nouveau une nourriture fraîche et saine. Ce qui n’arrive jamais dans les poulaillers traditionnels, même bio, car une fois que les poules ont exploité une surface plus rien ne repousse à la longue. En changeant de place leur habitat sur roues, leur enclos électrifié les suit.

Perchoirs, nids et basse-cour sont dans une sorte de roulotte, des panneaux solaires assurent l’alimentation en électricité. Pour l’ouverture à l’aube d’une trappe qui les libère pour qu’elles aillent gratter l’herbe. Le soir, les lampes s’allument dans l’habitat les attirant pour la nuit avant que les trappes ne se referment. Une réserve d’eau suffisante pour 12 jours traverse le nichoir, les poules disposent de petits abreuvoirs individuels où le breuvage reste pur pour éviter toute contamination du liquide. Sous le sol alvéolé du premier étage, une bâche retient les fientes et détritus, celle-ci va être enroulée et nettoyée par raclage puis à grande eau quand cela sera nécessaire.

Le poulailler vient d’être renouvelé et sera de nouveau productif courant mai 2019. Hubert Bitault a choisi une variété de poules pondeuses assez rustique au plumage roux. Il souhaite diversifier les modes de vente et de diffusion de sa belle production.

La ferme se visite, un local près de la maison permet d’acheter les œufs par dizaines.

L’oeuf qui roule, ferme de Marolles – 58700 Oulon – 06 81 49 99 97 marolles110@orange.fr

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close